Séries : on vous explique pourquoi "The Undoing" est la nouvelle "Big Little Lies"

Elodie Drouard
·1 min de lecture

Trois ans après avoir créé Big Little Lies, une des meilleures mini-séries de l'année 2017, le scénariste et showrunner David E. Kelley revient avec The Undoing (que l'on peut traduire par "la chute"), un polar psychologique qui n'est pas sans rappeler sa dernière œuvre, diffusée à partir du 26 octobre en France sur la chaîne OCS.

Quel est le point de départ de la série ?

Psychothérapeute reconnue, Grace Fraser (Nicole Kidman) partage une existence sans histoire dans un quartier cossu de New York. Entre ses patients et une vie de famille épanouie avec son mari Jonathan (Hugh Grant), oncologue en pédiatrie, et leur fils adolescent, Henry, elle a à peine le temps de se réunir en compagnie d'autres mères de famille pour préparer les actions caritatives qui lui tiennent à cœur. C'est dans ce contexte qu'elle fait la connaissance d'Elena, une jeune artiste venue avec son enfant en bas âge. Le lendemain de la soirée organisée à cette occasion, le corps d'Elena est retrouvé sauvagement assassiné dans son atelier. Alors qu'elle tente de joindre Jonathan pour lui annoncer l'horrible nouvelle, Grace découvre qu'il a quitté la maison sans téléphone portable alors qu'il devait se rendre à un congrès médical. Elle comprend vite que son mari a disparu. Puis apprend stupéfaite que ces (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi