Serie A: cinq joueurs africains à suivre cette saison

En Italie, la saison 2019-2020 de Serie A débute ce samedi 24 août. La Juventus Turin tentera de décrocher un neuvième titre consécutif avec l’aide de sa star portugaise Cristiano Ronaldo qui sera de nouveau l’une des attractions de la saison, sans oublier le Français Franck Ribéry de la Fiorentina. Mais, que ce soit en défense, au milieu de terrain ou en attaque, des joueurs africains pourraient tirer leur épingle du jeu.

Franck Kessié (Côte d’Ivoire / Milan AC)

Patron dans l’entrejeu des Éléphants lors de la CAN 2019, Franck Kessié l’est aussi au Milan AC depuis deux saisons. Arrivé en Lombardie à 20 ans, en 2017, en provenance de l’Atalanta Bergame pour 30 millions d’euros, le natif d’Ouragahio s’est tout de suite imposé dans le milieu de terrain des « Rossoneri », au point d'être courtisé par l'AS Monaco en cette fin de mercato.

Titulaire indiscutable, Franck Kessié a très vite impressionné les Tifosi par son volume de jeu et sa capacité à se projeter vite vers l’avant. Des velléités offensives qui lui ont permis d’inscrire sept buts en championnat la saison dernière. Mais cette année, le joueur formé au Stella Club d'Adjamé ne goûtera pas au parfum européen malgré la cinquième place obtenue par son club lors du précédent exercice. Le Milan AC a en effet été exclu de la Ligue Europa pour manquements aux règles du fair-play financier. L’objectif de cette saison sera donc de rebondir en accrochant le top 4, synonyme de qualification pour la Ligue des champions.

Ismaël Bennacer (Algérie / Milan AC)

Kessié-Bennacer, le club 18 fois champion d’Italie dispose d’un des milieux de terrain les plus prometteurs.

Sacré champion d’Afrique avec les « Fennecs » et meilleur joueur de la CAN à 21 ans, Ismaël Bennacer a officiellement rejoint le Milan AC le 4 août après 2 saisons pleines à Empoli. Milieu technique et au gros volume de jeu, l’Algérien est à la fois capable de faire la bonne passe, le bon centre qui ouvre la voie du but et d’aider à verrouiller une rencontre comme la finale de la CAN face au Sénégal. Acheté 16 millions d’euros, Ismaël Bennacer doit maintenant confirmer les belles promesses entrevues cette année avec Empoli et l’Algérie.

Amadou Diawara (Guinée / AS Rome)

Encore un jeune milieu de terrain. Cette fois-ci ce n’est pas le Milan AC, mais l’AS Rome qui a cassé sa tirelire pour enrôler un joueur de la CAN, patron dans l’entrejeu. Amadou Diawara, taulier à seulement 22 ans du milieu de terrain de la Guinée, a quitté Naples cet été après une saison plombée par une blessure (13 matchs de Série A). Mais cela n’a pas empêché le club romain de débourser 21 millions d’euros pour le faire venir. « C’est un joueur dont le talent est clair pour ceux qui regardent le championnat d’Italie depuis plusieurs années » avait déclaré Guido Fienga, le directeur général de l’AS Rome au moment de sa signature le 1er juillet. Comme la saison dernière avec Naples, Amadou Diawara disputera la Ligue Europa cette année avec la « Louve ».

Gervinho (Côte d’Ivoire / Parme)

Après deux ans et demi d’exil en Chine, Gervinho renaît à Parme. La saison dernière, l’attaquant de 32 ans a inscrit 11 buts en 30 matchs, terminant meilleur buteur de son équipe. Il n’avait plus été aussi efficace depuis la saison 2009-2010 à Lille (21 buts en 55 matchs toutes compétitions confondues). Le dribbleur ivoirien, passé par Arsenal et l’AS Rome a souvent marqué plus de 10 buts par saison, sans jamais atteindre un tel niveau d’efficacité. A l’aube de l’exercice 2019-2020, Gervinho s’est déjà illustré en inscrivant un doublé en 32e de finale de Coupe d’Italie le 17 août. De bon augure pour celui qui n’a pas été appelé pour disputer la CAN avec les Éléphants.

Kalidou Koulibaly (Sénégal / Naples)

Le défenseur des « Lions » s’apprête à disputer une sixième saison avec Naples. Le défenseur de 28 ans finaliste de la CAN, tentera de remporter son premier titre majeur avec le club napolitain, après deux saisons terminées à la deuxième place derrière la Juventus. Pour le « rock » Koulibaly, il ne s’agit plus de prouver ou confirmer, mais d’assumer son statut de meilleur défenseur de Serie A et d’aider Naples à rester l’une des plus solides défenses du championnat et à sortir des poules de la Ligue des champions comme lors de la saison 2016-2017.