Séparatisme : les certificats médicaux de complaisance dans le viseur du l’exécutif

·1 min de lecture

Jean-Michel Blanquer et Marlène Schiappa ont annoncé jeudi le lancement d'une enquête sur la délivrance par des médecins de certificats de complaisance dits d'«allergie au chlore» contre-indiquant les cours de natation pour des jeunes filles. 

C’est un phénomène, selon eux, en hausse ces dernières années. Des certificats de complaisance dits d'«allergie au chlore» sont délivrés par des médecins, contre-indiquant les cours de natation pour des jeunes filles.

Dans le cadre de l’examen du projet de loi «séparatisme» -baptisé projet de loi «confortant les principes de la République»- actuellement en cours d’examen au Parlement, le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer et Marlène Schiappa, ministre déléguée chargée de la Citoyenneté s’intéressent de près à ces certificats délivrés par des professionnels de santé, «qui ne sauraient être tolérés dans les écoles de la République dès lors qu’ils ne reposent pas sur des raisons médicales», déclarent-ils dans un communiqué jeudi.

Lire aussi : "Séparatisme": les députés adoptent l'article dit "Samuel Paty"

Une enquête lancée

«L’école ne doit pas être un terrain propice au "séparatisme religieux", lorsqu’un acte ou une manifestation a pour conséquence un refus d’activité, une revendication particulière, une contestation d’enseignement au nom de convictions religieuses», écrivent-ils encore.

Ainsi, les deux ministres annoncent le lancement d'une enquête sur la délivrance de ces documents. L’enquête est «sous la direction du Conseil des sages de la laïcité», précisent-ils, «afin d’obtenir les informations les plus précises possibles sur cette pratique, auprès des acteurs concernés». Ses résultats seront rendus publics.

Voir aussi :Polygamie et certificats de virginité au crible des députés


Lire la suite sur Paris Match