Séparation de Daft Punk : cinq choses que nous devons au duo français qui a changé la face de la musique électronique

franceinfo
·1 min de lecture

En vingt-huit ans, ils ont bouleversé la musique électronique, et la musique tout court. Le duo français Daft Punk a annoncé sa séparation, lundi 22 février, dans une vidéo énigmatique postée sur les réseaux sociaux et intitulée Epilogue. Formé en 1993 à Paris par Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo, le duo a signé quatre albums et s'est illustré dans de nombreuses collaborations, entre musique, cinéma, scénographie, voire art contemporain, raflant au passage un total de sept Grammy Awards sur l'ensemble de sa carrière. Franceinfo revient sur ce que Daft Punk nous laisse en héritage.

La "French Touch"

Une fierté retrouvée. En 1997, la sortie du premier album de Daft Punk, Homework, a offert au groupe le titre d'ambassadeur de la "French Touch". Le terme a été popularisé par des journalistes britanniques au milieu des années 1990 pour décrire la nouvelle génération d'artistes tricolores de la scène électronique, à la croisée de la house, de la funk et de la disco. D'un pays qui peinait à exporter sa tradition musicale face aux mastodontes anglo-saxons,la France a, en quelques mois, retrouvé toute sa fierté sur la scène internationale. Vingt-quatre ans plus tard, Daft Punk est incontestablement la formation française qui a eu le plus de succès à travers le monde.

Air, Sebastian, Kavinsky, Etienne de Crécy, Cassius, Stardust, Mr Oizo, Dj Mehdi, Justice... Si beaucoup sont des contemporains puis des héritiers de cette étiquette, aucun ne peut prétendre avoir (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi