Séoul et Washington discutent d'exercices nucléaires conjoints, selon Yoon

© REUTERS

Séoul et Washington discutent d'exercices conjoints impliquant des moyens nucléaires américains pour contrer les menaces croissantes de la Corée du Nord dotée de l'arme nucléaire, a rapporté le président sud-coréen Yoon Suk-yeol. Dans un entretien au journal Chosun Ilbo, publié lundi, M. Yoon admet que "le parapluie nucléaire" américain et sa "dissuasion élargie" ne suffisent plus à rassurer les Sud-Coréens.

À lire aussi En pleines tensions avec le Sud, la Corée du Nord débute sa réunion annuelle du Parti des travailleurs

"Les armes nucléaires appartiennent aux Etats-Unis, mais la préparation, le partage d'informations, les exercices et l'entraînement doivent être effectués conjointement par la Corée du Sud et les Etats-Unis", a déclaré le président, ajoutant que Washington accueillait cette idée "plutôt positivement".

Ces propos sont publiés au lendemain de l'appel du dirigeant nord-coréen Kim Jong Un à "l'augmentation exponentielle" de l'arsenal nucléaire de son pays, selon l'agence officielle KCNA. Kim a également annoncé que le Nord allait développer de nouveaux missiles balistiques intercontinentaux (ICBM) pour faire face à ce qu'il appelle l'hostilité des Etats-Unis et de la Corée du Sud.

Les menaces du Nord

En 2022, le Nord a procédé presque chaque mois à des essais d'armement, y compris le tir de son ICBM le plus avancé. L'année 2022 a été marquée par un nombre record de tirs de missiles par Pyongyang. Trois missiles balistiques à courte portée ont enco...


Lire la suite sur ParisMatch