Une sénatrice française et des membres du PCF interpellés en Turquie, où ils observaient les élections

Le HuffPost avec AFP
Le président turc Recep Tayyip Erdogan et sa femme Emine Erdogan votent, ce 24 juin.

TURQUIE - Une délégation du Parti communiste français (PCF), en Turquie pour observer le déroulement des élections présidentielle et législatives qui s'y tiennent ce dimanche, a été interpellée plusieurs heures avant d'être relâchée, a indiqué le parti ce 24 juin dans un communiqué.

"Nous avons été arrêtés à 10h30 et retenus à la gendarmerie jusque 17h, à la fin des opérations de vote, a expliqué à l'AFP Hulliya Turan, secrétaire départementale du Bas-Rhin. On nous a dit qu'il n'y aurait pas de poursuites contre nous car notre présence n'était pas délictuelle".

"Ils ont été arrêtés et empêchés de réaliser leur mission. Ils ont été auditionnés par un procureur qui leur a soustrait leurs passeports", indiquait à Franceinfo le secrétaire général du Parti communiste, Pierre Laurent, avant l'annonce de leur libération.

Les trois membres de cette délégation ont été "placés en détention" à Agri, dans l'est du pays, annonçait le PCF sur Twitter.