Sénatoriales : le PS ne retient pas sa candidature, Royal pointe une "humiliation inutile"

·2 min de lecture

Le Parti socialiste a investi Yan Chantrel comme candidat aux élections des sénateurs des Français de l'étranger, une investiture également briguée par Ségolène Royal. 

Le Parti socialiste a investi Yan Chantrel comme candidat aux élections des sénateurs des Français de l'étranger, une investiture également briguée par l'ancienne ministre socialiste Ségolène Royal qui a regretté auprès de l'AFP "une décision de division et d'humiliation inutile". "C'est bien Yan Chantrel (conseiller des Français de l'étranger basé à Montréal, NDLR) qui a obtenu l'investiture socialiste" lundi, a indiqué à l'AFP le PS, confirmant une information du Figaro. De même source on fait valoir que Yan Chantrel est "le plus à même de convaincre les grands électeurs de gauche".

"Nous sommes un parti démocratique dans lequel il y a eu un débat, long, au cours duquel quatre candidats se sont présentés. Et en fonction de ce que chacun a pu apporter, en fonction aussi du choix des militants des Français de l'étranger, le choix a été d'investir Yan Chantrel", a expliqué sur Public Sénat le premier secrétaire du parti, Olivier Faure. "Ce qui n'enlève rien aux qualités des autres. Mais à un moment, un parti politique c'est aussi là pour dire qui doit y aller finalement sous (nos) couleurs", a-t-il ajouté.

Yan Chantrel a remercié mardi sur Twitter sa formation pour cette investiture, qui est la "prise en compte des acteurs de terrain qui se battent au quotidien pour nos compatriotes hors de France".

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Royal reste candidate

Ségolène Royal, ancienne finaliste à la présidentielle de 2007, avait annoncé(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles