Un sénateur socialiste dénonce la hausse des dépenses de l'Elysée

1 / 2

Un sénateur socialiste dénonce la hausse des dépenses de l'Elysée

Pour 2020, la dotation de l'État à l'Elysée devrait augmenter de 2,3 millions d'euros et ainsi passer de 103 à 105,3 millions d'euros pour l'année civile à venir.

Seul problème, souligne Public Sénat, les dépenses du palais présidentiel augmentent quant à elles plus nettement puisque dans les prochains mois, elles devraient passer de 106.780.000 euros à 110.516.000 euros, soit une augmentation de 3,4 millions d'euros.

Alors, pour combler cette différence de 4 millions d'euros, l'Elysée devra puiser dans ses réserves qui étaient, en 2018, de 17,1 millions d'euros. Et c'est là que la bât blesse, selon le sénateur PS Jean-Pierre Sueur qui, dans un rapport sur la mission "pouvoirs publics", pointe du doigt la mauvaise santé du domicile présidentiel et une situation qui "n'est pas rentable à terme." 

"Sous François Hollande, la dotation de l’Etat était passée à 100 millions d’euros en 2015, 2016 et 2017. Et dès qu’Emmanuel Macron arrive, ça augmente. Et là, à nouveau", constate le socialiste, toujours dans le rapport. 

"Mouvement de ligne budgétaire" 

Dans le détail, ces dépenses pourraient être expliquées par une sécurité renforcée autour d'Emmanuel Macron. Seulement, pour Jean-Pierre Sueur, si "dans le contexte que nous connaissons" ces dépenses se justifient, elles n'influent pourtant pas "sur les frais de fonctionnement."

D'un point de vue plus optimiste, le rapport pointe "les efforts consentis s’agissant de la...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi