Le sénateur Jean-Noël Guérini va-t-il aller en prison?

·1 min de lecture

Le premier, Jean-Noël, fut, au tournant des années 2000, le puissant patron du PS des Bouches-du-Rhône ; le second, Alexandre, un richissime homme d'affaires spécialisé dans la gestion des déchets. L'un pourrait dormir en prison dès vendredi ; l'autre perdre son siège au palais du Luxembourg et faire, lui-aussi, de la prison ferme. C'est dire si les frères Guérini jouent gros devant la 6e chambre correctionnelle du tribunal judiciaire de Marseille, qui rend son jugement dans la vaste affaire de trucages présumés de marchés publics, surnommée "l'affaire Guérini".

L'enquête, tentaculaire, avait été initiée en 2009 par le juge d'instruction Charles Duchaine (de nombreux volets ont depuis été abandonnés faute de preuves), reprise ensuite par le juge Fabrice Naudé. Le tonitruant cadet (surnommé "monsieur Frère") aurait profité de sa proximité avec son puissant frère pour obtenir de nombreux avantages, dont de juteux marchés publics.

Des réquisitions sévères

Au terme du procès (quinze jours en avril), le parquet a surpris par la sévérité de ses réquisitions, soit quatre ans de prison (dont deux ferme), 70.000 euros d'amende et une inéligibilité de cinq ans contre Jean-Noël ; huit ans ferme avec mandat de dépôt et 500 000 euros d'amende contre Alexandre. Les deux frères continuent de réfuter en bloc, leurs avocats plaidant d'ailleurs la relaxe.

Dix autres prévenus sont convoqués demain matin avec les frères Guérini -élus, fonctionnaires territoriaux, entrepreneurs- soupçonnés d'avoir...


Lire la suite sur LeJDD