Un sénateur américain appelle à reconsidérer l'aide des États-Unis au Rwanda

Robert Menendez, président du comité des affaires étrangères du Sénat américain, appelle à reconsidérer l’aide américaine au Rwanda. Dans une lettre datée du 20 juillet et adressée au secrétaire d’État Antony Blinken, le sénateur démocrate exprime ses inquiétudes quant au bilan de Kigali en termes de droits humains, et à son soutien présumé à la rébellion du M23 en RDC.

Avec notre correspondante à Kigali, Laure Broulard

Répression de la liberté d’expression et de l’opposition au Rwanda, harcèlement et attaques contre des dissidents rwandais réfugiés à l’étranger. Robert Menendez demande un examen complet de la politique des États-Unis envers le gouvernement de Paul Kagame qu’il accuse de graves violations des droits de l’homme.

Washington est un proche allié de Kigali depuis 28 ans, et l’un de ses principaux donateurs. En 2021, les États-Unis ont octroyé 147 millions de dollars d’aide au Rwanda, et envisagent 145 millions pour 2023, rappelle Robert Menendez dans sa lettre. Il annonce dans la foulée sa volonté de s’opposer à une aide de plusieurs millions de dollars destinée aux casques bleus rwandais, craignant qu’un soutien à l’armée rwandaise, accusée d’être déployée en RDC et de soutenir la rébellion du M23 « ne laisse entendre que les États-Unis approuvent de telles actions ».

Interrogé au sujet de cette lettre lors d’un point de presse lundi, le porte-parole du département d’État américain Ned Price a indiqué que son bureau suit de près la montée des tensions entre le Rwanda et la RDC et consulte régulièrement le Congrès au sujet de l’aide octroyée à Kigali.


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles