Le Sénat vote en faveur du passe vaccinal, après en avoir modifié les modalités

·2 min de lecture

Le Sénat vote en faveur du passe vaccinal, après en avoir modifié les modalités

Presque une semaine après leurs collègues députés, les sénateurs ont donné leur feu vert ce mercredi soir au projet de passe vaccinal, voulu par le gouvernement. Par 242 voix contre 69 (et 31 abstentions), ils ont adopté l’article 1 du projet de loi renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire, après plusieurs heures de débats beaucoup plus sereins qu’au palais Bourbon. Le passe vaccinal version Sénat est toutefois sensiblement différent de celui sorti des débats de l’Assemblée nationale.

L’article 1er ainsi amendé a été adopté par les principaux groupes du Sénat. La plupart des membres du groupe LR (105 pour, 19 contre, 19 abstentions) l’ont soutenu, dans une proportion plus importante qu’à l’Assemblée nationale.

Un vote de « responsabilité » qui ne « donne pas quitus au gouvernement », prévient Bruno Retailleau

Le président Bruno Retailleau a défendu un vote de « responsabilité » sur une version enrichie par la commission des lois, sous l’égide du rapporteur Philippe Bas. « Ça n’est pas pour nous, en le votant, une façon de donner quitus au gouvernement sur sa politique vaccinale », a toutefois prévenu le chef de file de la droite sénatoriale. Même soutien chez l’Union centriste, deuxième composante de la majorité sénatoriale (42 pour, 9 contre, 4 abstentions). « Je vais le voter en pensant aux soignants », a précisé la centriste Annick Billon.

La plupart du groupe socialiste, qui plaide depuis l’été en faveur d’une obligation vaccinale, a également voté majoritairement en faveur de l’article (48 pour, 9 contre, 7 abstentions). « Notre groupe considère que le passe vaccinal se rapproche de notre position, même si, d’une certaine façon, c’est une obligation vaccinale masquée », a regretté Jean-Pierre Sueur.

A quelques exceptions près, la grande majorité des membres des groupes du RDSE (composé surtout de radicaux), du Rassemblement des démocrates, progressistes et indépendants (majorité (...) Lire la suite sur Public Sénat

Vaccination des 5-11 ans : le Sénat n’exige l’accord que d’un seul parent

« Didier Raoult discrédite notre politique sanitaire et alimente les discours antivax », dénonce le sénateur Bernard Jomier

Protocole sanitaire à l’école : le sénateur Max Brisson pointe « le fiasco généralisé » de Jean-Michel Blanquer

Election présidentielle sous covid : le groupe centriste du Sénat dépose une proposition de loi

Schiappa : « Je constate que Valérie Pécresse a cessé d’exercer ses fonctions de présidente de région »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles