Le Sénat recommande à France Télévisions de se retirer de la plateforme Salto

© Capture écran

Salto ne décolle pas. La plateforme de streaming payante lancée par TF1, France Télévisions et M6 peine à trouver son public. Dans ce contexte, le Sénat recommande à France Télévisions de se retirer du projet lancé en octobre 2020. Le sénateur Roger Karoutchi, auteur du rapport sur le sujet, estime que le nombre d'abonnés payants à Salto fin 2021 était de 397.000 personnes seulement. À titre de comparaison, MyCanal comptait 8,68 millions d'abonnés. Salto ne concurrence pas du tout les géants américains, comme c'était son objectif initial. Mais elle ne fait donc pas non plus le poids face aux plateformes françaises.

>> Retrouvez les journaux des médias tous les matins à 9h10 sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

France Télévisions devra-t-elle se résoudre à céder ses parts dans Salto ? Oui, si la fusion entre TF1 et M6 a lieu. Une stratégie actée depuis fin mars dans un communiqué commun entre les trois propriétaires de la plateforme. Mais le rapport du Sénat va plus loin. Il recommande que le groupe public revende ses parts, même en cas d'échec de la fusion.

Projet de plateforme des services publics européens

Il plaide pour un rapprochement de France Télévisions avec les autres médias du service public : Radio France, Arte, France Médias Monde. Un rapprochement pour créer une plateforme numérique commune, qui serait baptisée "France Médias+".

>> LIRE AUSSI - Bientôt une fusion de France Télévisions, Radio France, l'INA et France Médias Monde ?

Le ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles