Le Sénat adopte à son tour le projet de loi sur le pouvoir d’achat

© ALAIN JOCARD / AFP

Après l’avoir amendé, le Sénat  a adopté vendredi soir en première lecture, le projet de loi d’« urgence » en soutien au pouvoir d’achat . Il s'agit du premier volet du paquet de mesures pour faire face à l’inflation, qui a franchi la barre des 6 %. Le texte a été adopté à main levée, grâce notamment aux voix des groupes LR, centriste et RDPI. Il prévoit une série de mesures allant de la revalorisation des pensions à la déconjugalisation de l’allocation adulte handicapé , en passant par le triplement du plafond de la « prime Macron ».

À la sortie du Conseil des ministres, ce vendredi, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire , avait indiqué « Linflation reste notre sujet de préoccupation numéro un. Mais nous anticipons une baisse » en 2023, alors que l’Insee a publié, le même jour, une première estimation de l’indice des prix à la consommation pour juillet (+6,1 % sur un an après +5,8 % en juin).

Aide aux entreprises

Le Sénat a voté la poursuite jusqu’au 31 décembre 2023 de la « prime Macron », avec un plafond porté à 3 000 euros ou 6 000 euros en cas d’accord d'intéressement. Seulement, contre l’avis du gouvernement, elle ne l’a réservée qu’aux entreprises de moins de 50 salariés. Dès lundi, députés et sénateurs se réuniront en commission mixte paritaire pour tenter de s’accorder sur une version commune du projet de loi pouvoir d'achat.

Avec le soutien du gouvernement, le Sénat prévoit un coup de pouce aux commerçants. En effet, il a adopté un amendement de l’ex-ministre...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles