Le Sénat à la rescousse de la majorité présidentielle

© Quentin De Groeve / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Voilà la Chambre haute du Parlement en position de secourir l’exécutif. Entre les mains des sénateurs à partir de lundi : le projet de loi sanitaire, dont l’article 2, qui autorisait le rétablissement des contrôles sanitaires aux frontières hexagonales, a été supprimé à l’Assemblée nationale contre l’avis du gouvernement. Et ce, grâce à une alliance de fait des oppositions de tout bord : Rassemblement national, Les Républicains et la Nouvelle Union populaire, sociale et écologique (Nupes).

À lire sur notre site : Loi sanitaire : après le revers à l’Assemblée, le gouvernement va-t-il pouvoir compter sur le Sénat ?

Voilà donc l’exécutif contraint de s’en remettre au Sénat. Mais déjà, le chef de la majorité LR, Bruno Retailleau, prévient : « Nous voterons un article 2, mais réécrit, resserré, pour limiter les pouvoirs du gouvernement. » Et de poser « la question de la réintégration des soignants et pompiers non vaccinés », refusée par les députés macronistes, dans le cas où la situation du Covid-19 ne serait plus qu’endémique. Le deuxième round ne fait que commencer.


Retrouvez cet article sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles