Le Sénégalais Cheikh Ibra Fam rend hommage à Balla Sidibé d'Orchestra Baobab

·1 min de lecture

Après 15 ans de carrière, notamment au sein du célèbre Orchestra Baobab, le chanteur et multi-instrumentiste Cheikh Ibra Fam se lance en solo.

En attendant un album prévu pour le printemps prochain, Cheikh Ibra Fam vient de sortir le titre The Future qu’il avait enregistré aux côtés de l’un de ses mentors et ami, Balla Sidibé. Ce titre, Cheikh Ibra Fam le considère avant tout comme un hommage à ce dernier, chanteur du célèbre groupe sénégalais Orchestra Baobab, mort brutalement en juillet 2020, très peu de temps après l’enregistrement de ce duo.

Les deux artistes s’étaient retrouvés en studio autour d’une chanson qui parle de la beauté de l’Afrique : « Quand il est arrivé ce jour-là en studio, je lui ai dit 'papa, le texte, c’est ça'. Il a répondu : "je suis ton papa, donc je vais chanter The future, mais je vais plus accentuer sur la vie et la mort". Donc, c'est vraiment un côté mystique que j'ai découvert chez lui. Trois jours après, il est parti. C'était un mentor, mais aussi un ami. J'ai fait toute ma carrière avec lui. Je devais lui rendre hommage ».

Cheikh Ibra Fam avait sorti au printemps dernier un premier single baptisé Yolélé Le clip de la chanson avait été tourné sur l’île de Gorée, au Sénégal, en mémoire des nombreuses victimes de la traite négrière.

Cheikh Ibra Fam sera le 30 septembre sur la scène de la Bellevilloise à Paris. C'est un concert RFI Talent.

À lire aussi : Sénégal: disparition de Balla Sidibé, pilier de l'Orchestra Baobab

À lire sur RFI Musique « Orchestra Baobab, l'élite de l'afro-salsa »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles