Publicité

Sénégal : Washington se montre critique sur le report de la présidentielle, Internet rétabli à Dakar

Les États-Unis estiment que le vote du parlement sénégalais qui entérine le report de la présidentielle et prolonge le mandat du président Macky Sall n'est pas "légitime", réaction la plus critique à ce jour d'un important partenaire face à la grave crise politique en cours. Par ailleurs, l'accès à l'Internet des données mobiles a été rétabli mercredi, au moins à Dakar.

Un vote au Sénégal que Washington n'estime pas "légitime". Les États-Unis se sont montrés critiques – une des réactions les plus virulentes d'un important partenaire de Dakar – quant au vote du report de la présidentielle et au prolongement du mandat du président Macky Sall par le parlement sénégalais.

"Les États-Unis sont profondément préoccupés par les mesures prises pour repousser l'élection présidentielle du 25 février au Sénégal, et qui vont à l'encontre de la forte tradition démocratique" du pays, a affirmé le Département d'État dans un communiqué.

Ils sont "particulièrement alarmés" par les conditions dans lesquelles les députés ont entériné, lundi, ce report décrété de facto par le président Macky Sall deux jours plus tôt et par l'évacuation de force par les gendarmes des parlementaires qui s'opposaient au vote, dit le Département d'État. Étant donné ces circonstances, "le vote ne peut être considéré comme légitime", ajoute-t-il.

La diplomatie américaine "demande instamment au gouvernement du Sénégal d'organiser l'élection présidentielle conformément à la Constitution et aux lois électorales".


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Crise au Sénégal : l'opposition, sonnée, crie au "coup d'État constitutionnel"
Sénégal : "C'est la consternation depuis que l'Assemblée a entériné le report de la présidentielle"
Sénégal : la présidentielle reportée, des députés de l'opposition arrêtés