Sénégal : une tabaski contrariée par le Covid-19

·1 min de lecture
Avec la moitié des nouvelles contaminations, la région de Dakar est la plus touchée de ce pays de 16 millions d’habitants. 
Avec la moitié des nouvelles contaminations, la région de Dakar est la plus touchée de ce pays de 16 millions d’habitants.

Le Sénégal a annoncé, mercredi 14 juillet, avoir enregistré un nombre record de contaminations au Covid-19, avec un taux de positivité de plus de 25 %. Une progression « fulgurante » qui requiert une vigilance accrue, selon le président Macky Sall, qui n?a pas annoncé de nouvelles restrictions sanitaires à quelques jours des grandes célébrations de la tabaski, nom donné en Afrique de l?Ouest à la grande fête musulmane du sacrifice, l?Aïd al-Adha. Cet événement est, pour de très nombreux Sénégalais, l?occasion de voyager à travers le pays pour rendre visite à leur proche en empruntant généralement des bus et taxis collectifs bondés.

À LIRE AUSSISénégal : une Tabaski sous pression du Covid-19

Pas de nouvelles mesures restrictives

Malgré un relâchement de la vigilance depuis plusieurs mois et l?inquiétude croissante du monde médical, le gouvernement et le président Macky Sall privilégient les mesures incitatives et la sensibilisation des populations. Lors d?un conseil des ministres, le chef de l?État sénégalais a « insisté sur l?impératif de respecter les mesures barrières, le port systématique du masque, la limitation des rassemblements et déplacements au regard de la multiplication fulgurante, aux plans mondial, continental et national, des infections de Covid-19 », selon un communiqué de la présidence.

Macky Sall n?a en revanche pas évoqué le retour du couvre-feu, de l?interdiction des déplacements entre les régions ou de celle des rassemblements. Ces restrict [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles