Publicité

Sénégal: le Premier ministre et candidat Amadou Ba écarte tout report de l’élection présidentielle

Au Sénégal, la polémique enfle concernant un potentiel report de l’élection présidentielle du 25 février prochain, ce que le Premier ministre Amadou Ba et candidat à la magistrature suprême, a clairement écarté. La rumeur est alimentée par la création d’une commission d’enquête parlementaire concernant des suspicions de corruption au sein du Conseil constitutionnel dans le processus électoral.

Avec notre correspondante à Dakar, Théa Ollivier

Le Premier ministre Amadou Ba, qui est aussi le candidat de la coalition présidentielle Benno Bokk Yakaar, s’est voulu rassurant lors d’une interview avec le média sénégalais Dakaractu. L’élection présidentielle « sera tenue à date échue », a-t-il déclaré, une réponse claire face aux rumeurs de report du scrutin qui enflent dans le pays.

À l’origine de cette rumeur, figure la création d’une commission d’enquête parlementaire demandée par les députés du parti démocratique sénégalais, le PDS, concernant le processus ayant mené à l’exclusion de leur candidat, Karim Wade, de la liste des prétendants à l’élection présidentielle.

Ils soupçonnent des conflits d’intérêt, de la corruption présumée et des violations du secret de délibération du Conseil constitutionnel ainsi que des cas de collusions avec des candidats. Certains acteurs politiques estiment que l’élection pourrait alors être repoussée, dans l’attente que lumière soit faite par cette commission d’enquête parlementaire.

Cependant, le Premier ministre Amadou Ba a précisé que les autorités administratives sont déjà à pied d’œuvre pour poursuivre le processus électoral.


Lire la suite sur RFI