Sénégal: le nouvel aéroport international de Saint-Louis a été inauguré

Les travaux, effectués par l’entreprise tchèque Transcon Electronic Systems, ont duré deux ans. Montant : plus de 23 milliards de francs CFA (un peu plus de 35 millions d’euros). La nouvelle infrastructure doit permettre d’accompagner le développement économique de la région, notamment dans la perspective de l’exploitation du pétrole et du gaz.

Avec notre correspondante à Dakar, Charlotte Idrac

Il porte le nom d’Ousmane Masseck Ndiaye, ancien ministre et ancien maire de Saint-Louis. Avec une piste de 2 450 mètres de long et 45 mètres de large, le nouvel aéroport fait écho au passé, avec le premier vol direct de l’Aéropostale entre Toulouse et Saint Louis en 1927.

Il doit aussi permettre de renforcer le rôle de la ville dans le futur, selon le président Macky Sall : « Saint-Louis est en effet appelé à être un pôle d’activités intenses avec l’exploitation de pétrole et du gaz, en plus de la production agricole, halieutique, du tourisme et de l’enseignement supérieur. »

Un programme de reconstruction de plusieurs aéroports

C’est la première étape d’un programme de reconstruction des aéroports régionaux du Sénégal – Matam, Ziguinchor ou encore Kédougou –, en coopération avec la République tchèque qui a accordé une ligne de crédit de 150 millions d’euros. « Nous sommes certains que la modernisation de cet aéroport contribuera au développement socio-économique de la région de Saint-Louis, et à créer des liens avec les pays voisins. C’est le plus important projet d’investissements de la République tchèque en Afrique subsaharienne », ajoute Martin Tlapa, vice-ministre tchèque des Affaires étrangères.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles