Sénégal : le ministre de la Santé limogé après la mort de 11 bébés à l'hôpital de Tivaouane

Un deuil national de trois jours a par ailleurs été décrété à compter de ce jeudi après le drame survenu à l’hôpital de Tivaouane, à une centaine de kilomètres au nord-est de Dakar après la mort de 11 nouveaux nés dans un incendie qui s’est déclaré mercredi soir 25 mai au service de néonatologie.

Avec notre correspondante à Dakar, Charlotte Idrac

Le président sénégalais Macky Sall a limogé son ministre de la Santé Abdoudaye Diouf Sarr jeudi soir 26 mai après la mort de onze bébés à l'hôpital public de Tivaouane mardi, ont annoncé ses services dans un décret lu à la télévision publique. Le chef de l'État « a nommé Docteur Marie Khemesse Ngom Ndiaye ministre de la Santé et de l'Action sociale en remplacement de Monsieur Abdoudaye Diouf Sarr », a annoncé la présidence.

Cela suffira-t-il à calmer la colère ambiante ? Devant l’hôpital, des habitants rassemblés expriment leur désolation ce jeudi. Alors que les parents des victimes sont réunis avec la cellule de crise dépêchée par le ministère de la Santé à l’intérieur de l’hôpital, Mustapha Cissé, lui,

attend des explications. Son frère avait déjà perdu sa femme lors l’accouchement, il vient de perdre son bébé de vingt-deux jours. « Il était prématuré, c'est pour ça qu'il devait rester là. On a de l'amertume, un chagrin profond », dit-il.

Cette retraitée qui a travaillé 25 ans à la maternité de Tivaouane est fataliste : « je connais bien l’hôpital, le personnel travaille bien, il y a un bon accueil, ce qui s'est passé c’est la volonté de Dieu. »

Lire la suite

VIDÉO - Sénégal : incendie dans un hôpital, le système de santé pointé du doigt

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles