Sénégal: des milliers de demandes d’aide financière ou matérielle pour la Tabaski

Au Sénégal, la Tabaski ou Aïd el Kébir, est prévue en juillet mais elle commence déjà à se préparer. Ces derniers jours, des milliers d’enveloppes ont été déposées à la présidence, à la fondation de la Première Dame ou encore à l'attention du président du Conseil économique, social et environnemental.

Avec notre correspondante à Dakar, Charlotte Idrac

À l’intérieur des enveloppes, se trouvent des demandes « d’aide financière ou matérielle » pour la fête du mouton. Selon les vendeurs de formulaires, les demandes doivent être faites avant la fin de ce mois de mai. Le dépôt est garanti mais pas l’attribution.

« Après, ce sont eux qui doivent choisir »

Petit attroupement donc aux abords de la place de l’Indépendance… Sur le capot d’une voiture, Mr Ba montre les différents formulaires. Il les vend 200 FCFA: « On met le nom, l’adresse, le numéro de téléphone. Après, ce sont eux qui doivent choisir de combien ils peuvent t’aider. Ils le feront, je pense mais je ne sais pas si c’est sûr. […] Peut-être que oui, peut-être que non. »

Devant le ministère de la Femme et de la Famille, un carton a été installé pour le dépôt des enveloppes. Anta Leye avait déjà tenté sa chance l’an dernier, elle assure que cela avait marché: « Oui, j’avais reçu 20 000 et 30 000 francs CFA. J’avais demandé à la ministre de la Femme et à la Première Dame. Je croise les doigts car en ce moment la vie est trop difficile. »

« La vie est très chère »

À lire aussi: Fête de la Tabaski au Sénégal: le défi de la gestion des déchets


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles