Publicité

Sénégal: Macky Sall justifie le report de la présidentielle en Conseil des ministres, l'opposition s’organise

Macky Sall a profité le 7 février 2024 du premier Conseil des ministres depuis l’annonce du report de la présidentielle pour justifier son report. Le chef de l’État a renouvelé son appel à un dialogue avec tous les acteurs politiques du pays. « Il ne faut pas tomber dans le piège du dialogue », a immédiatement réagi un cadre d’un parti d’opposition.

Avec notre correspondante à Dakar, Léa-Lisa Westerhoff

Sur l’accusation qui lui est faite de tenter de rester au pouvoir d’abord, Macky Sall a répété sa décision de ne pas vouloir prendre part à la prochaine élection présidentielle du Sénégal. « Ce n’est pas celui qui a cherché à raccourcir un mandat de 7 ans qui va essayer de grignoter 10 mois, a commenté le Secrétaire général du gouvernement, Seydou Gueye, joint par RFI. Personne ne doit plus soupçonner le président de vouloir garder le pouvoir ».

Alors que beaucoup s’interrogeaient sur le sort du candidat de la majorité Amadou Ba, le chef de l’État a également renouvelé sa confiance au Premier ministre, demandé aussi que toutes les dispositions soient prises pour organiser la présidentielle à la nouvelle date fixée, le 15 décembre 2024. En clair, Amadou Ba, reste, pour l’heure, le candidat de la majorité présidentielle.

Enfin, Macky Sall a renouvelé son appel à un dialogue avec tous les acteurs politiques du pays pour « renforcer la crédibilité des institutions » et celle du scrutin. « Ce qui l’intéresse, c'est d’avoir un scrutin pacifié avec des contestations nulles », a commenté Seydou Gueye.


Lire la suite sur RFI