Sénégal: Macky Sall annonce «une nouvelle phase» dans la gestion du Covid-19

·1 min de lecture

Dans sa troisième adresse à la Nation depuis le début de la crise, le président Macky Sall a annoncé lundi 11 mai un assouplissement des mesures. Mais tout n'est pas fini, prévient Macky Sall.

De notre correspondante à Dakar,

Pas de « relâchement », mais « une adaptation », le mot est revenu à plusieurs reprises dans le discours du chef de l’État : « après deux mois de mise à l’épreuve nous devons sereinement adapter notre stratégie ».

À compter de ce mardi, le couvre-feu sera donc ramené de 21h à 5h, au lieu de 20h à 6h. Certains chefs religieux réclamaient la réouverture des mosquées, en plein mois de ramadan : « il sera également procédé à la réouverture des lieux de culte », a annoncé Macky Sall.

Dans les lieux de culte, les établissements scolaires, les marchés, et les restaurants - qui pourront rouvrir -, le port du masque restera obligatoire. Pour Macky Sall, il faut « faire vivre l’économie ». Il faudra aussi vivre avec le virus : « Dans le meilleur des cas, si nous continuons d'appliquer les mesures édictées, le Covid-19 continuera encore de circuler dans le pays jusqu’au mois d'août, voire septembre. Plus que jamais, la responsabilité de chacune et chacun de nous est engagée », prévient-il.

Autre annonce : les corps des Sénégalais décédés du Covid-19 à l’étranger pourront être rapatriés. La Cour suprême avait pourtant validé la semaine dernière l’interdiction pour raisons sanitaires.

Dans un communiqué, les évêques de l’Église catholique indiquent que la suspension des messes et célébrations publiques reste en vigueur pour l’instant.

Le pays enregistre 19 décès et 1886 cas déclarés positifs.