Sénégal: le médiateur de la République Alioune Badara Cissé est mort

·2 min de lecture

Au Sénégal, la classe politique est en deuil après la mort du médiateur de la République, Alioune Badara Cissé. Il s'est éteint samedi 28 août à Dakar, à l'âge de 63 ans. Compagnon de route et chef de la diplomatie du président Macky Sall, il a cofondé avec lui l'Alliance pour la République, le parti du chef de l'État.

Avec notre correspondante à Dakar, Théa Ollivier

La dernière apparition publique très remarquée d’Alioune Badara Cissé date du 7 mars 2021, alors que des émeutes secouaient le pays. Médiateur de la République, il avait appelé le président Macky Sall à prendre la parole, à écouter la jeunesse sénégalaise et avait mis en garde contre une escalade de la violence.

Né en 1958, cet homme politique originaire de Saint-Louis a d’abord eu plusieurs responsabilités sous la présidence d’Abdoulaye Wade. Parmi les premiers compagnons de route de Macky Sall, il a été son directeur de cabinet lorsque ce dernier était Premier ministre. Il l’a ainsi accompagné dans la rupture avec Abdoulaye Wade pour créer l’Alliance pour la République (APR).

Alioune Badara Cissé a participé activement à la victoire en 2012 de l’actuel président. Mais après sept mois à la tête du ministère des Affaires étrangères, il a été écarté. « C’était davantage un homme de droit qu’un homme de politique. Il n’hésitait pas à dire la vérité et avait un franc-parler », assure Ogo Seck, professeur à l’université de Saint-Louis qui explique cette rupture entre les deux hommes.

Un discours sur la jeunesse pour alerter Macky Sall

L’homme politique vit ensuite une traversée du désert de plusieurs années avant d’être réhabilité en étant nommé médiateur de la république en 2015. Et il aura pu aller jusqu’au bout de son mandat, qui s’était terminé le 5 août dernier.

« La rupture n'a jamais été totale. Peut-être que "ABC", comme on l'appelait affectueusement, était une sorte de boussole, de repère pour le président Macky Sall, pour ne pas trop déraper », remarque Mamoudou Ibra Kane, directeur du groupe de presse E-média.

En mars 2021, alors que des émeutes secouaient le régime de Macky Sall, il n’a pas hésité à appeler le président à écouter la jeunesse. Un discours qui a marqué l’histoire politique du Sénégal, selon Ogo Seck : « Il avait fait un grand discours pour aider son ami Macky Sall. Il lui a demandé de parler, de prendre des décisions, avant que l'État lui-même ne soit menacé. C'était une sorte d'alerte, un discours très fort et assez musclé, très près des préoccupations populaires. »

À l’âge de 63 ans, Alioune Badara Cissé avait encore d’énormes ambitions politiques, assure le journaliste et enseignant Pape Sadio Thiam qui estime qu’il avait la stature d’un potentiel futur président de la République.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles