Sénégal: le khalife général des Mourides contre l’émigration clandestine

·1 min de lecture

Au Sénégal, le khalife général de la confrérie des Mourides, personnalité influente dans le pays, dit « non » à l’émigration clandestine. La question fait débat, après des naufrages meurtriers de pirogues à destination de l’Europe, ces dernières semaines. Par la voix de son porte-parole, le khalife s’est adressé aux jeunes Sénégalais.

Avec notre correspondante à Dakar, Charlotte Idrac

« Prendre une pirogue en bravant la mer pour aller en Europe est un acte de suicide banni par l’islam ». Le message de Serigne Mountakha Mbacké est très clair. Le khalife général des Mourides énonce donc un « ndiguel », autrement dit une recommandation et appelle les candidats au départ à renoncer à l’émigration irrégulière.

« Dans l’islam, il est normal d’aller chercher de meilleures conditions pour vivre et prendre soin de ses proches », affirme son porte-parole, mais la religion « interdit toute pratique qui mène à la mort. Ce n’est pas le bon chemin. Toute personne qui doit voyager doit le faire dans les règles. L’émigration clandestine n’est pas une solution », insiste le guide religieux.

Dans son message, Le khalife général le reconnaît: « La conjoncture économique est difficile partout, le chômage une réalité », mais il invite les jeunes à la « patience ». Il déplore un « nombre de morts effroyable » et cite le cas du village du Mbenguène, dans la région de Louga, où « une vingtaine de personnes », tous des disciples mourides, sont décédées.

Une déclaration qui intervient alors que dans le débat politique et sur les réseaux sociaux, des voix s’élèvent pour dénoncer un silence des autorités sur les récents naufrages.

À lire aussi : Sénégal: des migrants meurent noyés après le dessalage de leur pirogue