Sénégal: journée de deuil et de prières pour les victimes des manifestations

·2 min de lecture

Au Sénégal, une journée de deuil et de prières organisée a été organisée vendredi 12 mars en mémoire des victimes des récentes manifestations. Des troubles qui ont fait 10 morts, de source gouvernementale, au moins 11 selon le mouvement de contestation. Le Mouvement de défense de la démocratie (M2D), qui regroupe des partis politiques et des organisations de la société civile, exige notamment la libération des personnes arrêtées ces derniers jours. Ce vendredi, de nombreux Sénégalais ont rendu hommage à leur manière aux victimes des troubles de ces derniers jours

Des pensées pour les victimes à l’heure de la grande prière aux Parcelles Assainies. Un jeune est décédé lundi dans le quartier. L’imam de la mosquée, El Hadj Mansour Ndiaye : « On lance un appel pour la paix et la stabilité de ce pays. On a perdu beaucoup d’enfants, qu’Allah les accueille dans son paradis. »

Le récital du Coran prévu à la grande mosquée mouride Massalikoul Jinane de Dakar a finalement été annulé, officiellement pour des raisons liées à la pandémie. Cette jeune femme a préféré prier chez elle. « Je ne peux pas comprendre. C’était des enfants, poursuit-elle, pourquoi on ne les a pas laissé marcher ? Le président aurait dû s’exprimer avant que cela ne dégénère, c’est déplorable ».

« Une enquête pour situer les responsabilités »

Un deuil est aussi organisé sur les réseaux sociaux. « Moi, j’ai changé ma photo de profil sur Facebook. Je suis apolitique, mais ce qui s’est passé, il faut que cela cesse. La politique ne vaut pas ça »

Jean Marie Mané, chrétien, a également marqué le deuil. Pour lui, il faut que justice soit faite. « Nous sommes en temps de Carême, on rend hommage en priant. Dans un pays de droit, il faut qu’il y ait une enquête pour situer les responsabilités et qu’il y ait aussi des sanctions pour que cela ne se reproduise plus ».

Plusieurs organisations de défense des droits de l’homme demandent l’ouverture d’enquêtes indépendantes sur les décès et blessures enregistrées lors des manifestations

Par ailleurs, le M2D a annoncé vendredi soir sa décision de suspendre l'appel à la manifestation pacfifique prévue ce samedi après un échange avec l'émissaire du khalife général de la confrérie mouride.