Sénégal : une fête nationale et des promesses

Par Le Point Afrique
·1 min de lecture
À la veille du 61e anniversaire de l'indépendance, prêt à dialoguer avec l'opposition, le président Macky Sall a voulu illustrer qu'il avait entendu les revendications de la jeunesse. 
À la veille du 61e anniversaire de l'indépendance, prêt à dialoguer avec l'opposition, le président Macky Sall a voulu illustrer qu'il avait entendu les revendications de la jeunesse.

Un mois après les troubles qui ont marqué le Sénégal, l'allocution du chef de l'État, Macky Sall, était attendue à la veille des célébrations du 61e anniversaire de l'indépendance. Pas de surprise donc de voir le président, en place depuis 2012, assurer être « à l'écoute des pulsions profondes du pays » à un moment où l'opposition accuse le gouvernement d'être sourd aux demandes primordiales des populations, à commencer par celles de la jeunesse.

À LIRE AUSSISénégal : « Il faut repenser tout le système collectivement »

Promesses?

« Je continuerai de répondre aux besoins d'accès aux infrastructures, à l'eau, à l'électricité, à l'éducation, aux soins de santé, au logement, à l'emploi et aux activités génératrices de revenus », a dit le président Macky Sall qui promet de « toujours rester ouvert au dialogue et à la concertation ». Et de poursuivre en invoquant la « coexistence pacifique » et en appelant au respect des institutions, dont les symboles, comme des bâtiments publics, ont été attaqués début mars. Pour se montrer attentif à la brûlante demande sociale, il a indiqué avoir décidé de réorienter vers l'emploi des jeunes des budgets à hauteur de 450 milliards de francs CFA, soit 675 millions d'euros, sur trois ans, dont 150 milliards en 2021. Dès le mois de mai, il est prévu que soient alloués 80 milliards de FCFA au recrutement de 65 000 jeunes dans les activités d'éducation, de reforestation, d'hygiène publique ou d'entretien des routes. « Je veux que cel [...] Lire la suite