Le Sénégal décrète une baisse des prix générale, les habitants attendent les effets

© Charlotte Idrac / RFI

Au Sénégal, après la baisse annoncée des prix des loyers et de plusieurs denrées comme le riz, le sucre ou l’huile, le président Macky Sall a demandé au gouvernement mercredi 9 novembre de « prendre tous les actes réglementaires d’application effective ». Les mesures ont été prises à l’issue d’un conseil national sur la consommation le 5 novembre, pour aider les ménages face à la forte inflation. Les consommateurs s’en félicitent, mais attendent encore d’en voir les effets sur leur pouvoir d’achat.

Avec notre correspondante à Dakar, Charlotte Idrac

Mariama Ba loue un appartement dans le quartier de la Médina. Cela pèse lourd sur le budget du ménage : « Pour la location, on paie 210 000 francs CFA pour deux chambres, un salon. Cela a beaucoup augmenté, avant on payait 150 000 francs CFA, ce n’est pas facile pour nous. »

En principe, une baisse de 20 % est prévue sur les loyers inférieurs à 300 000 francs CFA (environ 460 euros). Concrètement, comme sera-t-elle appliquée ? Momar Ndao est le président de l’Association des consommateurs du Sénégal :

Ce sera à partir de la fin du mois, bien sûr. La baisse est appliquée par le locataire, c’est-à-dire que la personne qui doit normalement payer 100 000 francs CFA va plutôt donner 80 000 francs CFA à son bailleur. C’est aussi simple que ça. Nous avons mis en place ce qu’on appelle la Commission nationale de régulation des loyers.


Lire la suite sur RFI