Publicité

Sénégal: la marche contre le report de la présidentielle repoussée, suite à son interdiction

Au Sénégal, plus d’une semaine après la décision de reporter la présidentielle du 25 février au 15 décembre 2024, le bras de fer entre autorités et opposants à ce report se poursuit. Alors qu’une grande marche était prévue par la société civile ce 13 février à Dakar, le préfet de la capitale l’a interdite, obligeant les organisateurs à repousser cette manifestation contre le report de dernière minute du scrutin. Aar sunu élection qui appelle désormais à l'organisation d'une nouvelle marche silencieuse à Dakar et sur toute l'étendue du territoire national ce samedi 17 février.

Avec notre correspondante à Dakar, Léa-Lisa Westerhoff

« Nous voulons rester dans la légalité » et « éviter toute violence », insistent les organisateurs pour justifier cette décision de reporter la marche silencieuse qui était prévue ce mardi dans la capitale du Sénégal.

Car les dernières tentatives de rassemblement se sont soldées par des échecs, voire transformées en affrontements avec les forces de l’ordre qui dispersent le moindre attroupement à coups de gaz lacrymogènes faisant même trois morts par balles depuis le 9 février.

À lire aussiAPPELS SUR L'ACTUALITÉ - [Vos réactions] Sénégal : la contestation se poursuit


Lire la suite sur RFI