Sénégal: avant son audition, Ousmane Sonko appelle au calme

AP - Sylvain Cherkaoui

Ousmane Sonko est convoqué ce jeudi 3 novembre devant le doyen des juges d’instruction. L’opposant est visé par une plainte pour viols déposée début 2021 par une employée d’un salon de massage. En vue de cette audition, un important dispositif de sécurité a été déployé dans la capitale. Cette affaire judiciaire avait provoqué de violentes émeutes qui avaient fait au moins 13 morts dans le pays en mars 2021.

Avec notre correspondante à Dakar, Charlotte Idrac

Mercredi, à la veille de son rendez-vous avec le doyen des juges d'instruction, Ousmane Sonko, visé par une plainte pour viols, a appelé ses partisans au calme. « C’est moi Ousmane Sonko, alias Oscar Sierra », a-t-il affirmé d’emblée dans sa déclaration vidéo. Une référence au nom de code utilisé dans une note de la police appelant à la mobilisation générale en vue de cette audition. L’opposant, maire de Ziguinchor et candidat déclaré à la présidentielle prévue en 2024, assure qu’il se rendra à la convocation :

« Je veux dire à tout le monde que j'irai répondre, le plus simplement du monde. J'irai répondre et je reviendrai tranquillement chez moi passé la nuit. Et c'est pourquoi je demande à tout le monde, solennellement, de rester tranquillement chez soi ou de vaquer tranquillement à ses occupations. »

De son côté, la coalition au pouvoir Benno Bokk Yaakaar a dénoncé « une tentative de pression sur la justice » de la part d’« opposants radicaux ».


Lire la suite sur RFI