Sénégal: les artistes manifestent contre les mesures de fermeture des lieux culturels

·2 min de lecture

Au Sénégal, les artistes ont montré leur ras le bol face aux mesures restrictives remises en vigueur dans un contexte de recrudescence des cas de Covid-19. Ils ont organisé un sit-in mercredi à Dakar, malgré l’interdiction de se rassembler.

Avec notre correspondante à Dakar, Charlotte Idrac

Fermeture des salles de spectacles, interdiction des concerts, danses et chants, jusqu’à nouvel ordre… Alors que les activités ont repris dans les autres secteurs, les acteurs culturels se disent « stigmatisés » et ont donc manifesté leur mécontentement.

« Nous voulons travailler », scandaient les manifestants qui s’étaient donné rendez-vous. La manifestation était interdite, mais aucun dispositif policier n’était présent pour empêcher la mobilisation. « Les artistes sont à bout, c’est pourquoi ils ont tenu à braver l’interdiction. Comment un musicien dans un restaurant ou un club, là-bas sur scène peut propager le virus ? Alors que regardez les bus ! on est au fond, au fond, du trou », confie Abdoulaye Faye, un instrumentiste depuis plus de 40 ans qui n’a plus beaucoup de voix, mais qui était déterminé à venir.

« Pourquoi cette discrimination-là ? »

Les acteurs culturels ont proposé un protocole pour reprendre leurs activités dans le respect des mesures barrières. Mais les négociations avec le gouvernement n’ont rien donné. « Tout le monde travaille. Pourquoi cette discrimination-là ? Nous sommes délogés, nous sommes malades et on ne peut pas se soigner. Donc le chef de l’État, le protecteur des arts et des artistes, nous lui demandons fortement de nous laisser travailler », s’indigne Aminata Diallo, manager et présidente de l’association Actrices culturelles ensemble.

Sur la place de la Nation, plusieurs centaines d’artistes ont répondu présents. Certains sont célèbres, d’autres moins. Le musicien de jazz Vieux Mac Faye salue notamment cette solidarité : « Aujourd’hui, c’est une première au Sénégal que les artistes s’organisent ainsi et se fédèrent. C’est un point de gagné. »

Un rendez-vous avec lequel les artistes ont l’espoir de pouvoir se faire entendre, en pleine période de fêtes, habituellement cruciale pour eux.