Sénégal: colère après la mort de onze bébés lors d’un incendie dans un hôpital

Pour l’opposition et la société civile, cette tragédie remet en lumière les carences du système sanitaire du pays. Le président Macky Sall a fait part de sa « consternation », et exprimé sa « compassion à leurs mamans et leurs familles ».

Le drame s’est déroulé au sein de l’hôpital de Tivaouane, structure inaugurée récemment d’après la presse locale. Le député-maire de la ville, Demba Diop a déclaré à Guillaume Thibault, du service Afrique de RFI, que l’incendie a été causé par « un court-circuit et qu’il s’est propagé très vite ». L’élu a également indiqué que dans leur fuite, les infirmières du service de néonatalogie « ont sauvé trois bébés ».

Le ministre Abdoulaye Diouf Sarr, en déplacement en Suisse, a annoncé son retour immédiat au Sénégal. L'enquête sur cet incendie a débuté au cœur de la nuit en présence du ministre de l'Intérieur, Antoine Diome. Les équipes scientifiques ont effectué les premières constatations. Le personnel présent a également évoqué un court-circuit qui a entrainé un violent incendie, visiblement amplifié par les produits hospitaliers.

Onze bébés décédés. Un drame qui en rappelle malheureusement d’autres. En avril 2021, quatre nourrissons avaient péri dans l’incendie de l’hôpital de Linguere, au nord du pays. Le maire de la ville avait alors parlé d’une défaillance dans le système de climatisation. Au début du même mois, une femme enceinte de neuf mois était morte à Louga (nord) après avoir attendu la césarienne qu'elle réclamait.

« Plus jamais ça »

(avec AFP)


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles