Séisme : les sinistrés seront-ils tous relogés ?

Dans le quartier de La Rouvière, au Teil (Ardèche), plusieurs habitations ont été classées rouge par les pompiers, ce qui correspond à un péril imminent ou une situation très préoccupante. C'est le cas de la maison de Claudie Besson, fissurée de part en part. Malgré les conseils pressants des pompiers de quitter son logement, Claudie Besson attend chez elle le passage de l'expert en bâtiment. Un voisin, Dominique Blache, lui, a décidé de ne prendre aucun risque, par peur d'une réplique sismique. Logé par sa famille, il craint à présent que sa maison ne soit rasée. Élan de générosité La question cruciale du relogement se pose. Pour la deuxième nuit consécutive, une cinquantaine de personnes a encore dormi dans un gymnase de la commune. D'autres ont pu être prises en charge par leur assurance et ont été hébergées à l'hôtel. Il faut trouver des solutions à court, moyen, voire long terme. Depuis mardi, la maire, qui croule sous les demandes, profite aussi d'un élan de générosité. En plus des pompiers, la solidarité entre voisins s'opère pour sécuriser les toitures et se protéger de la pluie annoncée jeudi. De quoi compliquer encore le retour à une vie normale.