Séisme au Maroc : ce que l’on sait

Le séisme, le plus meurtrier dans le royaume depuis plus de soixante ans, a dévasté des villages entiers dans une région située au sud-ouest de la cité touristique de Marrakech.

Les secouristes marocains, appuyés par des équipes étrangères menaient, ce lundi 11 septembre, une course contre la montre pour retrouver d'éventuels survivants et fournir l'assistance à des centaines de sans-abris, plus de 48 heures après le séisme qui a fait plus de 2 100 morts.

Dans plusieurs localités, des membres des forces de sécurité continuent d'aider à creuser des tombes pour les victimes, alors que d'autres installent des tentes jaunes pour les sinistrés qui ont perdu leur logement.

À Marrakech, sur l'avenue Mohamed VI, des dizaines de personnes ont encore passé la nuit à l'extérieur, allongées sur le terre-plein central ou au pied de leurs voitures stationnées sur des parkings.

Dans la région sinistrée, des secouristes, volontaires et membres des forces armées s'activent de leur côté pour retrouver des survivants et extraire des corps des décombres, notamment dans des villages de la province d'Al-Haouz, épicentre du séisme au sud de Marrakech.

Lire aussi >>  Séisme au Maroc : comment faire un don aux associations qui s’engagent

Aides internationales

De nombreux pays ont proposé leur aide après le séisme qui a fait 2.122 morts et 2.421 blessés, selon un dernier bilan officiel publié dimanche. Ce dimanche 11 septembre au soir, le Maroc a annoncé avoir répondu favorablement, « à ce stade », aux offres de quatre pays d'envoyer des équipes de recherche et sauvetage : l'Espagne, la Grande-Bretagne, le Qatar et les Émirats arabes...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi