Séisme en Afghanistan: après la fin des recherches, l'urgence est à l'aide aux sinistrés

Les recherches dans les décombres se sont achevées en Afghanistan après le séisme qui a frappé le sud-est du pays il y a deux nuits. Le dernier bilan fait état d'un millier de victimes au moins. Les sinistrés font face à une situation d'urgence.

Avec notre envoyée spéciale dans la province de Paktika, Sonia Ghezali

Le régime taliban, dépassé, en appelle à l’aide de la communauté internationale face à l’ampleur des dégâts - 1 500 maisons détruites ou endommagées - et des besoins sur place.

Quarante-huit heures après le séisme le plus meurtrier de ces vingt dernières années en Afghanistan, la population de la province de Paktika s'est réveillé ce matin avec de nouvelles secousses, des secousses légères. À deux reprises, la terre a tremblé durant quelques secondes.

Légères secousses ressenties

Les secousses, légères, n’ont rien à voir avec la violence de ce que la population a pu ressentir il y a deux nuits dans cette province. Mais c'est dans ce contexte que vivent des centaines de villageois qui ont perdu leur maison en terre, puisqu’elles se sont effondrées lundi soir.

Les villageois passent leur nuit à la belle étoile, sans nourriture, sans eau, sans couverture et sans abri d'urgence alors que les nuits sont froides et humides. Soutenir, aider ces populations sinistrées, c'est désormais l'urgence. Mais l'acheminement des aides est un défi dans ces montagnes escarpées.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles