Ségur de la santé : trois chantiers évoqués par Édouard Philippe pour transformer le système de soins

franceinfo avec AFP

"Ce que je crois, c'est que la crise exige de nous, non pas de changer de cap, mais de changer de rythme", a insisté le Premier ministre lundi, en donnant le coup d'envoi de la concertation entre gouvernement et partenaires sociaux.

Édouard Philippe a lancé, lundi 25 mai, le Ségur de la santé. Cette vaste concertation sur l'avenir du système de soins doit aboutir en juillet et permettre de remettre à plat un système de santé éprouvé après de longues semaines de lutte contre le coronavirus. Dans son discours d'ouverture, le Premier ministre a promis que "le quotidien des personnels soignants" à l'hôpital changerait "dans les tout prochains mois", grâce notamment à des "moyens nouveaux."

"Je pense qu'il serait difficilement compréhensible, probablement insupportable pour nos concitoyens, pour les médecins, pour les infirmiers, pour les aides-soignants, que cette crise que nous avons traversée ne soit pas l'occasion de changements radicaux", a déclaré le Premier ministre Édouard Philippe. "On ne répondra pas à la crise que nous vivons par des demi-mesures, mais par des choix forts, rapides et assumés", a-t-il ajouté. Voici les chantiers évoqués par le chef du gouvernement.

La revalorisation des salaires des soignants

La revalorisation des salaires du personnel soignant promise par le gouvernement sera "significative", a assuré le Premier ministre, jugeant nécessaire "de garder intacte" la "motivation" des professionnels de santé.

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi