« Ségur de la santé » : Des praticiens hospitaliers entament une « grève illimitée »

J.-L.D. avec AFP
·1 min de lecture

CORONAVIRUS - Les praticiens hospitaliers regrettent que les mesures prises lors du Ségur de la santé ne soient qu’à l’avantage des jeunes professionnels

Des praticiens hospitaliers ont entamé ce lundi une « grève illimitée » pour dénoncer « l’inégalité » créée par la récente réforme du Ségur de la santé qui accélère les carrières des nouveaux médecins mais pas celles de ceux déjà en poste.

Actée en juillet, la suppression des trois premiers échelons de carrière est favorable aux nouveaux embauchés, mais ceux qui ont été recrutés avant 2020 « se voient désavantagés de quatre années d’ancienneté par rapport à leurs collègues nommés cette année », dénonce le Syndicat national des praticiens hospitaliers anesthésistes-réanimateurs élargi (SNPHARE), à l’initiative de cette grève.

Grande désillusion des anciens

« Le refus d’octroyer cette accélération de carrière aux praticiens hospitaliers investis, qui font tenir un hôpital public déliquescent, est signe d’un énième mépris de nos tutelles », a argué le syndicat qui réclame « l’application rétroactive » des « mesures de décompte de l’ancienneté » et « l’accélération de carrière de quatre ans d’ancienneté pour tous les praticie(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Les Hôpitaux de Paris veulent créer 1.300 postes de soignants en trois ans
« Ségur de la Santé » : Les députés rejettent partiellement l’intégration des groupements hospitaliers de territoire
Le Sénat vote le budget de la Sécu, mais y ajoute une mesure controversée sur les retraites
Coronavirus : Soignants « oubliés du Ségur », ils veulent aussi voir leur salaire augmenter