Ségolène Royal : des vues sur le " perchoir " européen ?

C'est finalement le nom de Jack Lang qui a été proposé. Ce ne sera donc pas l'Institut du monde arabe pour Ségolène Royal, pressentie un temps pour en prendre la présidence. L'ancienne candidate à l'Elysée aurait déjà d'autres vues. Comme se faire élire présidente du Parlement européen, rapporte la chaîne LCI. La présidente de la région Poitou-Charentes envisagerait en effet de prendre la tête de la liste PS pour la région Ouest aux européennes de 2014 afin d'accéder au " perchoir ". En cas de victoire, Ségolène Royal serait alors " imposée par l'Elysée au nom de la gauche européenne ", explique la chaîne d'information. Elle est " disponible "Un point de chute qui n'est pas sans rappeler les législatives de juin 2012. Ségolène Royal, qui visait un mandat de député et se voyait bien au perchoir de l'Assemblée nationale, a vu ses rêves voler en éclats après sa défaite face à Olivier Falorni. Un temps éclipsée de la scène politique, l'ex-ministre se dit aujourd'hui " disponible " pour un éventuel retour. " Au risque de vous paraître immodeste, je considère que j'ai beaucoup de choses à apporter ", a-t-elle déclaré dans " VSD ". Depuis plusieurs semaines, elle multiplie les appels du pied pour entrer à nouveau sur le terrain, faisant notamment valoir ses regrets à propos du ministère de la Justice qu'elle dit avoir refusé après l'élection de François Hollande. Reste désormais à savoir quelle porte s'ouvrira à elle...

Retrouvez cet article sur elle.fr

Les proches de Ségolène Royal réclament son retour
Ségolène Royal dit avoir refusé le ministère de la Justice
>> Voir toutes les news Societe sur le site Elle.fr

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.