Ségolène Royal se verrait bien dans un “duel de charme” face à François Baroin en 2022

Et rebelotte. C’est décidé pour Ségolène Royal, 2022 sera l’année d’une nouvelle campagne électorale. Celle des présidentielles. Un retour dans la fosse aux lions, qu’elle prépare avec la sortie début mars de Résilience française (Ed. de L'Observatoire). Même si ce n'est pas la meilleure période pour le publier, avec la pandémie du nouveau coronavirus et le confinement, Ségolène Royal y croit dur comme fer. L’ancienne ministre socialiste, perdante de l'élection présidentielle de 2007, investit désormais les plateaux de télévision et enchaîne les prises de position.

Au soir du premier tour des élections municipales, la femme politique de 66 ans n’a d'ailleurs pas hésité à s’attaquer au ministre de la Santé, Olivier Véran, présent en plateau pour préparer les Français à la vague de Covid-19 dans l’Hexagone. Elle égratigne régulièrement le gouvernement actuel, en affichant son soutien aux personnels hospitaliers. L'ex-compagne de François Hollande "ose tout", écrit Le Figaro. Et même imaginer ses futurs rivaux au second tour des présidentielles de 2022. "Le calcul est simple: si vous ne voulez pas de Marine Le Pen, votez Ségolène Royal. 'Vous devriez titrer: “Le Pen-Royal : les aura-t-on au second tour?', suggère-t-elle. 'Vous serez les premiers, vous l’aurez dit avant les autres…'", écrit le journaliste Charles Jaigu pour le quotidien.

La future candidate ose même s'imaginer un "duel de charme" avec François Baroin. "Dans le paysage politique, il y a peu de gens qui ont mon expérience,

Retrouvez cet article sur GALA

Meghan Markle grassement payée pour du doublage ? Les conditions de son dernier deal
EXCLU - Bernard Tapie, sa fille Sophie donne des nouvelles : "On se facetime tous les jours"
Boris Johnson, positif au coronavirus, confiné loin de sa femme enceinte
Virginie Efira en couple avec Niels Schneider : pourquoi "c’est une force inouïe" pour elle
Olivier Véran : sa compagne Coralie Dubost face au sexisme, elle ne se laisse pas faire