Ségolène Royal dans la tourmente, elle va devoir rendre des comptes sur son bilan

Ségolène Royal bientôt convoquée. En juillet 2017, l’ex-rivale de Nicolas Sarkozy lors de la campagne présidentielle de 2007 avait été nommée ambassadrice des pôles. La mission de la femme politique était claire : participer aux négociations internationales pour les pôles arctique et antarctique. Elle devait alors participer aux travaux du conseil de l’Arctique en tant qu’observatrice afin d’alerter sur les « conséquences du dérèglement climatique », comme elle l’expliquait au cours de son passage dans l’émission On n’est pas couché.

D’après Le Canard enchaîné, Ségolène Royal sera prochainement convoquée par la mission d’information sur l’Arctique et l’Antarctique pour venir s’expliquer, devant l’Assemblée nationale, sur son supposé manque d’implication. Ses absences répétées aux réunions du Conseil de l'Arctique ont été remarquées. Depuis le 1er septembre 2017, l’ex-ministre ne se serait rendue à aucune des quatre réunions des Senior Arctic Officials auxquelles elle avait pourtant été invitée.

Des accusations qui ne datent pas d’hier. Pour se défendre, l’ex-campagne de François Hollande avait précédemment fait savoir qu’elle faisait « attention aux coûts de ces déplacements, au bilan carbone ». « Je ne vais pas aux réunions auxquelles je ne suis pas utile », expliquait-elle à BFMTV. Mais, d’après une enquête réalisée par Radio France, le ministère des Affaires étrangères aurait alloué à Ségolène Royal des moyens qui auraient été finalement utilisés par l’ex-ministre de l'Écologie

Retrouvez cet article sur GALA

PHOTO - George et Charlotte, craquants, accompagnés par Kate et William pour la messe de Noël
PHOTOS - Meghan Markle, Charlotte Casiraghi, Diana... : les petites histoires des mariages royaux
On a trouvé le sweat adorable du fils de Meghan Markle et Harry !
Miss France : La remarque maladroite de Sophie Davant sur Vaimalama Chaves ne passe pas
La photo de Noël de William et ses 3 enfants émeut le web