Ségolène Royal repasse à l'attaque : "L'image de la France s'est dégradée"

·1 min de lecture

Ségolène Royal n'a jamais eu sa langue dans sa poche, surtout lorsqu'il s'agit d'étriller le gouvernement. Alors qu'elle a officialisé sa candidature aux prochaines élections sénatoriales, l'ancienne candidate à la présidentielle a notamment évoqué la situation de la France depuis le début de la crise sanitaire. Comme à son habitude, elle n'a pas mâché ses mots. "Ces derniers temps, l’image de la France s’est dégradée : affrontements violents et répétés dans les rues, débats hystérisés sur le séparatisme puis mauvaise gestion de la crise sanitaire qui a révélé que le pays de Pasteur était le seul membre permanent du conseil de sécurité de l’ONU à ne pas produire de vaccin", a-t-elle notamment affirmé dans les colonnes du Petit journal.

L'ancienne ministre a également évoqué les Français expatriés à l'étranger, délaissés par l'Etat français. "Mais que d'énergie perdue, de désespoir à cause de ceux qui n’écoutent pas", a-t-elle déploré. Ce n'est pas la première fois que Ségolène Royal ne manque pas de pointer du doigt les actions ou inactions du gouvernement en place. Il y a quelques mois, elle avait réagi sur BFM TV après la fermeture des librairies, en déclarant : "C'est tellement choquant par rapport au signal sur la culture. On renvoie les gens vers Netflix, vers les GAFA. Regardez Netflix, abrutissez-vous, fumez, restez chez vous, c'est tout ! Et surtout, ne lisez pas".

Ségolène Royal n'épargne personne, et Emmanuel Macron et Jean Castex en ont chacun pris pour leur grade. (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"Une politique de la gribouille" : Emmanuel Macron fustigé par Jean-Louis Debré
L'ancien avocat de Bernard Tapie condamné pour fraude fiscale
Photos dénudées de Melania Trump : retour sur un scandale... orchestré par Donald Trump ?
Divorce de Kim Kardashian et Kanye West : pourquoi la guerre n'aura pas lieu
Jean-Louis Aubert opéré du cœur in extremis : « Je pouvais m’écrouler à tout moment »