Ségolène Royal rappelée à l'ordre après ses critiques sur Emmanuel Macron

C’est un froid glacial digne de celui du pôle Nord qui règne entre Élisabeth Borne et Ségolène Royal. La ministre de la Transition écologique et solidaire n’a pas hésité à remettre en cause publiquement la légitimité de l’actuelle ambassadrice des pôles qui a la dent dure contre Emmanuel Macron. « Je note que Ségolène Royal critique le gouvernement très fortement depuis quelques semaines. Est-ce que c’est bien compatible avec un poste d’ambassadeur qui appelle une certaine réserve ? On peut se demander. Quand on est un ambassadeur et qu'on porte la parole de la France je pense que c'est important d'avoir un devoir de réserve, ça doit faire partie du poste. Ça pourra lui être rappelé », a estimé sur les ondes de Franceinfo vendredi 10 janvier Élisabeth Borne qui ne semble pas fermer totalement la porte à un éventuel remplacement de Ségolène Royal qu’elle dit ne pas avoir vue une seule fois depuis qu’elle est en charge de l’Environnement. Une révélation dont celle qui est soupçonnée d’utiliser les moyens accordés à sa mission pour faire sa propre promotion se serait bien passée.

« Je ne l’ai pas rencontrée depuis que je suis à la tête de ce ministère. Depuis juillet, elle n’a pas jugé utile de venir me parler de sa mission. Elle aura l'occasion de s'expliquer devant les députés », raconte Élisabeth Borne sur la radio. Pour son absence à certaines réunions, Ségolène Royal s’était justifiée en indiquant qu’elle ne se rend pas à des rendez-vous où sa présence n’est pas utile et avait

Retrouvez cet article sur GALA

Meghan Markle et Harry : leur avenir se décidera lundi avec la reine
Mask Singer : cet incroyable stratagème de la production pour éviter les fuites
Elsa Zylberstein jette un froid sur le plateau de Quotidien
PHOTO - Nathalie Baye ironise sur son âge : “C’était il y a bien longtemps”
Biopic de Grégory Lemarchal : le tournage va débuter dans un lieu surprenant