Ségolène Royal : un de ses ex-collaborateurs mis en cause dans une sombre affaire

·1 min de lecture

Il a été vu aux côtés de Ségolène Royal lors de nombreux voyages en Afrique : au Togo, au Cameroun ou encore au Sénégal. Selon les informations de nos confrères du Point, son ancien chef de cabinet, "est mis en cause dans une affaire de revente illégale d'animaux protégés sur Snapchat". Une procédure a été ouverte par le parquet de Versailles "pour cession, détention, transport non autorisé en bande organisée d'animaux et espèces non domestiques".

L'ancien conseiller de l'ex-ambassadrice des pôles est soupçonné d'être le propriétaire d'une corne de rhinocéros de 2,8 kg provenant du Congo, estimée à 80 000 euros, proposé à la revente par un réseau démantelé ces derniers jours. Un commerce interdit dans l'héxagone depuis 2016. Pour certains, ces cornes auraient le pouvoir de soigner des maladies cardio-vasculaires. Quatre personnes ont déjà été mises en examen dans cette affaire. L'ancien chef de cabinet de Segolène Royal, désigné comme partie prenante du trafic, n'a pas encore été entendu par les enquêteurs. Son audition est programmé. Les enquêteurs possèdent néanmoins déjà de nombreux élèments : mails et témoignages recueillis lors de procès verbaux font savoir nos confrères.

Les enquêteurs ont débuté leurs recherches sur le réseau social Snapchat. Ils se sont interessés au profil d'un certain "bisounours", un jeune homme de 28 ans qui proposait à la vente des perroquets gris du Gabon, des caïmans mais aussi des singes, un caracal, des lynx, des lionceaux ou encore des tigres. (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Décès de Patrick Juvet à l'âge de 70 ans
Tensions entre Maxime Switek et un député sur BFMTV : "Vous cherchez le petit point !"
Barbara Schulz : son très mauvais souvenir avec un réalisateur
Nagui se confie sur l'accident qui lui a laissé des séquelles : "Ça m'a fait l'effet d'un coup de couteau"
Roselyne Bachelot est sortie de l'hôpital