Ségolène Royal a eu bien du mal à justifier cet aller-retour islandais en avion

Interrogée par

POLITIQUE - C’est un caillou coincé dans la chaussure de Ségolène Royal depuis quelques jours. L’ancienne candidate à la présidentielle, qui martèle ses convictions écologiques dans les médias et n’exclut pas une nouvelle candidature en 2022, est soupçonnée de ne s’être rendue à aucune réunion du Conseil de l’Arctique, l’une des instances auprès desquelles elle est pourtant ambassadrice de la France depuis septembre 2017.

Pendant le passage de l’ancienne ministre de l’Écologie dans l’émission “On n’est pas couché” le 14 septembre, le spécialiste des pôles et professeur de géopolitique Mika Mered a dénoncé sur Twitter l’absence de Ségolène Royal à ces réunions et le fait qu’elle n’ait mené “aucune action contre les fuels lourds”, alors que cette dernière expliquait justement son travail sur le plateau de Laurent Ruquier.