Ségolène Royal dit avoir refusé le ministère de la Justice

Des regrets. C'est ce que laisse entendre Ségolène Royal à propos du ministère de la Justice qu'elle dit avoir refusé après l'élection de François Hollande. Dans un entretien accordé à " VSD ", la présidente de la région Poitou-Charentes estime que ce portefeuille l'aurait aidée à remporter son élection législative de La Rochelle face à Olivier Falorni qui l'a battue en juin 2012. " J'ai refusé parce que j'avais dit que je serais candidate à la présidence de l'Assemblée nationale. J'aurais dû accepter : le fait d'être ministre m'aurait aidée à gagner la législative ".Bientôt au gouvernement ?Ségolène Royal s'apprête-t-elle à revenir sur le devant de la scène politique ? Depuis plusieurs semaines, la rumeur enfle... L'ex-ministre qui s'était dite " disponible " pour entrer à nouveau sur le terrain réitère son appel du pied, ce vendredi dans " VSD ". " Au risque de vous paraître immodeste, je considère que j'ai beaucoup de choses à apporter ", déclare-t-elle. Mais pour elle, " l'échéance politique normale pour un remaniement se situe après le scrutin municipal de 2014 ". " Avant, je n'en vois pas l'utilité ni la justification. Mais ça n'est pas moi qui décide. Vous savez, après les élections législatives, j'aurais pu tout arrêter ", ajoute Ségolène Royal.

Plusieurs proches de la présidente de la région Poitou-Charentes ont récemment réclamé son retour. Notamment la ministre déléguée chargée de la Famille, Dominique Bertinotti, qui avait estimé sur France Inter que sa " voix " était " indispensable ". Selon elle, " pour que la gauche réussisse, on a besoin de tous les talents et Ségolène Royal fait partie de ces talents ". Najat Vallaud-Belkacem a également exprimé son soutien à l'ex-candidate à la présidentielle. Le 13 décembre, la porte-parole du gouvernement avait déclaré que (...) Lire la suite sur elle.fr

Ségolène Royal : ses camarades socialistes commentent sa défaite
Ségolène Royal demande à François Hollande d' " accélérer "
>> Voir toutes les news Societe sur le site Elle.fr

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.