Ségolène Royal « déçue » : son tacle bien senti à Jean Castex

·1 min de lecture

Jean Castex est resté sur sa ligne de conduite. Invité dans le 20 heures de TF1 ce dimanche 1er novembre, le Premier ministre a confirmé la fermeture des commerces de proximité et annoncé la fermeture des rayons "non essentiels" des grandes surfaces, à compter de ce mardi 3 novembre. "Nous ne reviendrons pas sur les mesures annoncées",a-t-il déclaré, sur le plateau du journal télévisé. Le chef du gouvernement a également exhorté "toutes et tous, au-delà des commerçants, (à être) extrêmement vigilants" : "Il en va de la survie de l'économie, il en va de notre santé collective", a-t-il estimé. Comme beaucoup,Ségolène Royal n'a pas tardé à réagir à cette prise de parole. Sur Twitter, l'ex-ministre de l'Environnement a fait part de sa déception vis-à-vis du Premier ministre.

"Déçue par le refus d’écouter de Jean Castex que je pensais plus proche des gens", a-t-elle commenté en préambule. Celle qui a été en couple avec François Hollande a estimé que le chef du gouvernement faisait preuve d'un "manque d'empathie" : "Même erreur que pour les gilets jaunes : manque d’empathie, refus de comprendre la souffrance. Droit dans ses bottes ? On sait où ça mène. Or, plus le confinement est accepté, plus il serait efficace", a affirmé Ségolène Royal.

Quelques heures plus tôt, l'ancienne ministre avait déjà fait part de sa colère au sujet de la fermeture des petits commerces : "Faut-il attendre un suicide pour agir ? Il y a urgence à ouvrir au même titre / les grandes surfaces. Avec des règles sanitaires (...)

Lire la suite sur le site de GALA

“J’en parlerai à Emmanuel” : Brigitte Macron à la tête d’un “bureau des pleurs”
Coup de théâtre : Johnny Depp reconnu "mari violent", il perd son procès
Pascal Balland quitté par Laeticia Hallyday : il peut compter sur son fils
Melania Trump : où est scolarisé son fils Barron ?
Reconfinement : Jean-Pierre Pernaut ne sera pas isolé chez lui