Ségolène Royal à Matignon? "Si la question m'était posée, je réfléchirais"

·2 min de lecture

Alors qu'Emmanuel Macron cherche à remplacer Jean Castex, pour l'ancienne ministre de l'Environnement, "Matignon ne se refuse jamais".

POLITIQUE - Invitée sur le plateau de BFMTV ce lundi 25 avril, Ségolène Royal a été questionnée sur le futur poste de Premier ministre du nouveau quinquennat d’Emmanuel Macron, réélu président de la République dimanche.

Alors que Jean Castex a assuré dès la semaine dernière qu’il quittera la fonction à l’issue de l’actuel quinquennat, les journalistes et éditorialistes de la chaîne d’information en continu ont lancé l’ancienne ministre de l’Environnement sur le sujet.

“Vous allez peut-être recevoir un coup de fil (du président)?”, lui demande-t-on ainsi.

“Je vous le dirai à ce moment-là, je viendrai vous le dire”, s’amuse alors Ségolène Royal, relancée dans la foulée: “Ça vous intéresserait?”

“Vous savez, mon expérience politique m’a appris à ne pas répondre aux questions qui n’étaient pas posées, mais si elle me l’était posée, je réfléchirais en effet, ça ne se refuse pas”, développe-t-elle, avant d’appuyer: “Matignon ne se refuse jamais”.

Un nouveau gouvernement finalisé au plus tard le 11 mai

Présent sur le plateau, le journaliste politique Alain Duhamel s’est ensuite amusé à imaginer la nomination de Ségolène Royal: “Si c’est le bloc Mélenchon qui l’emporte (aux législatives, NDLR), j’aimerais beaucoup mieux Ségolène Royal à Mélenchon!”.

Juste avant cela, l’ancienne Ambassadrice chargée de la négociation internationale pour les pôles arctique et antarctique l’avait taquiné, sur le ton de la boutade: “Il n’est pas favorable à une femme Premier ministre!”

Emmanuel Macron, qui a passé la journée de ce lundi à la résidence de La Lanterne, à Versailles, est en train de plancher sur la composition de son futur gouvernement. Selon ses proches, il devrait être finalisé d’ici le Conseil des ministres du 11 mai, voire dès la fin de la semaine prochaine.

Le président réélu compte non seulement remplacer son Premier ministre Jean Castex mais aussi renouveler très largement son gouvernement, avec peu de ministres reconduits, selon un pilier de la majorité. Comme beaucoup veulent rester, “il y aura de la casse”, estime-t-il.

À voir également sur Le HuffPost: Présidentielle 2022: Ces chaînes pensaient suivre la voiture de Macron alors qu’en fait...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

VIDÉO - Jean-Michel Aphatie : "Emmanuel Macron a eu l’occasion de dire, pendant la campagne, qu’il allait se réinventer. Tout ça, pardon, ressemble à des foutaises"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles