"Dans Ségo, y’a ego" : quand François Hollande n’était pas tendre avec Ségolène Royal

"Je t'aime, moi non plus". Entre François Hollande et Ségolène Royal, les relations n'ont pas toujours été apaisées. Dans son autobiographie publiée en 2018, Ce que je peux enfin vous dire, l’ancienne candidate à la présidentielle de 2007 livrait certaines épreuves de sa vie personnelle. Elle se confiait notamment sur l'infidélité de François Hollande et son histoire avec la journaliste Valérie Trierweiler. Elle évoquait sans détour "la violence de l’adultère", "la férocité de la bigamie qui tétanise" et "la souffrance encaissée sans broncher". Elle se souvient de cette période comme "d’un calvaire" .

François Hollande n'a pas toujours été tendre envers la mère de ses quatre enfants. Celle qui a échoué à la présidentielle de 2007 face à Nicolas Sarkozy n'a pas toujours pu compter sur le soutien politique de l'ancien président de la République. En renonçant à son mandat de député, Ségolène Royal avait été accusée par le Parti socialiste (PS) de la jouer perso. "Dans Ségo, il y a ego", disait d'ailleurs d'elle François Hollande.

Aujourd'hui, Ségolène Royal se retrouve au cœur d'une nouvelle polémique. Elle est accusée de ne pas tenir compte du devoir de réserve intrinsèquement lié à son poste d'ambassadrice des pôles. Menacée de licenciement, elle a finalement claqué elle-même la porte. "J'ai quitté ce poste puisqu'on m'en a limogée", a-t-elle déclaré au micro de RTL ce jeudi 16 janvier. Elle va maintenant devoir rendre des comptes à la justice. Elle est soupçonnée d'avoir utilisé

Retrouvez cet article sur GALA

Emmanuel Macron : un de ses proches conseillers démissionne après des déboires dans sa vie privée
Prince Charles : son hommage bouleversant à la princesse Alice, sa grand-mère héroïne pendant l'Holocauste
Prince Harry : ce juteux contrat qui fait trembler la Couronne
Quand Ségolène Royal découchait pendant la campagne de 2007
Pas de 4e enfant pour Kate Middleton? Cet indice supplémentaire