La sécurité, thématique chamboule-tout de chaque présidentielle… et de la prochaine ?

·2 min de lecture

Invité samedi de C’est arrivé cette semaine sur Europe 1, Frédéric Dabi, le directeur général de l'Ifop, évoque la prédominance de la question sécuritaire dans les dernières campagnes électorales pour la présidentielle. Un récent sondage laisse entendre que 2022 ne dérogera pas à la règle : 86% des Français assurent que ce sujet pèsera dans leur vote.

La sécurité, axe clé de la prochaine campagne présidentielle ? C’est ce que laisse entendre un sondage Ifop réalisé pour Le Journal du Dimanche et publié le 25 avril, et dans lequel 86% des sondés assurent que la sécurité sera un enjeu majeur en 2022, même si la questions sanitaire s’impose aujourd'hui comme prioritaire pour la majorité des Français (85%), suivi par l'éducation, à égalité avec la sécurité (72%). Est-ce à dire que la sécurité est devenue une marotte des candidats en campagne, indépendamment des principales préoccupations de l'électorat ? Pour Frédéric Dabi, le directeur général de l'Ifop, invité samedi de C’est arrivé cette semaine sur Europe 1, la sécurité permet aux politiques en campagne de rebondir aisément sur l’actualité et d'adopter une posture volontariste, susceptible de marquer l'électorat. 

Quel est le principal enseignement de ce sondage ?

Ce sondage installe un peu le décor de cette précampagne avec cette installation de la thématique sécuritaire à un niveau jamais vu depuis mars-avril 2002, qui n'était pas une campagne présidentielle anodine. On se souvient de l'affaire Paul Voise et la tuerie de Nanterre qui avaient mis la sécurité au cœur des motivations de vote des Français. La question est un peu artificielle, mais 86% des Français nous disent que la sécurité constituera un élément essentiel de leur vote à la prochaine élection présidentielle.

Il y a surtout le fait que la préoccupation sécuritaire a bondi de 26 points en un an.

Oui, c'est trè...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :