Sécurité sociale: congé paternité doublé et dépendance au menu du budget 2021

·1 min de lecture

Le budget 2021 de la Sécurité sociale est présenté en Conseil des ministres ce mercredi 7 octobre. Malgré un déficit abyssal dû aux dépenses exceptionnelles de santé liées au Covid-19, le budget 2021 comporte des nouveautés qu’il faudra financer.

L’une des principales nouveautés du budget 2021 de la Sécurité sociale, est la création d’une cinquième branche : celle de la dépendance, elle sera dédiée à la prise en charge de la perte d’autonomie aussi bien pour les personnes âgées que pour les personnes handicapées.

Reste la question de son financement. Pour 2021, elle le sera uniquement par les crédits de solidarité pour l’autonomie et par ceux consacrés à l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé. On est loin du compte. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, s’était engagé à débloquer 1 milliard d’euros. Son financement devra monter en puissance, car au regard du vieillissement de la population, 9 milliards d’euros seront nécessaires d’ici 2030 pour répondre à la dépendance.

Autre nouveauté le congé paternité: il double à partir du 1er juillet prochain et passe de 14 à 28 jours. La mesure sera financée par la branche famille de la Sécurité sociale. Son coût s’élève à 260 millions d’euros l’année prochaine puis 520 millions d’euros, dès 2022.

Ces nouvelles dépenses s’ajoutent au déficit abyssal de la Sécurité sociale de 44 milliards et 400 millions d’euros provoqué par le Covid-19. Ce mercredi matin, la Cour des comptes alerte sur l’état des finances de la Sécurité sociale et recommande de s’attaquer aux dépenses, en premier lieu celles de la santé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles